Comment avoir des plantes vertes en pleine forme ?

 

L’une des choses les plus mystérieuses qui peuvent arriver dans votre jardin est lorsqu’une plante contracte une maladie. Comment cela s’est-il produit ? Va-t-elle se propager ? Toutes mes plantes vont-elles mourir ? Comment puis-je m’en débarrasser ? La chose la plus importante à comprendre en matière de prévention des maladies est ce qu’on appelle le triangle des maladies. Une maladie ne peut survenir que si trois éléments coïncident : vous avez une plante qui peut tomber malade (un hôte), un agent pathogène (comme un champignon, une bactérie ou un virus) qui peut attaquer la plante, et des conditions environnementales (comme l’humidité ou la sécheresse) qui favorisent la maladie. Si l’un de ces éléments n’est pas présent, la maladie n’apparaîtra pas. La prévention consiste donc à éliminer au moins un côté du triangle. Plutôt que d’attendre qu’un problème surgisse dans votre jardin, considérez que la meilleure défense contre la maladie est une bonne attaque. Vous trouverez ci-dessous plusieurs façons d’éliminer au moins un côté du triangle des maladies et de garder vos plantes en bonne santé.

Commencez par examiner soigneusement les plantes avant de les acheter

 

Le moyen le plus simple de limiter les maladies dans votre jardin est d’éviter de les y introduire en premier lieu. Obtenir une maladie avec une nouvelle plante n’est pas le genre de bonus que nous souhaitons. L’une des choses les plus difficiles à apprendre est de savoir à quoi doit ressembler une plante saine.

Tout d’abord, c’est une bonne idée de rassembler quelques livres, magazines et catalogues qui montrent à quoi ressemble un spécimen sain. Ne rapportez pas chez vous une plante avec des points morts, des tiges pourries ou des insectes. Ces problèmes peuvent facilement s’étendre à vos plantes saines et sont parfois difficiles à éliminer une fois qu’elles sont établies.

En plus de vérifier le sommet des plantes, inspectez toujours la qualité des racines. Les racines doivent être fermes, généralement blanches, et réparties sur toute la motte. Des racines foncées ou boueuses ne sont pas un bon signe. Même lorsque les têtes semblent saines, ce n’est qu’une question de temps avant qu’un système racinaire pourri ne tue une plante.

Utilisez des déchets de jardin entièrement compostés

 

Tous les déchets d’un tas de compost ne se décomposent pas à la même vitesse. Certains matériaux peuvent s’être suffisamment dégradés pour être mis dans le jardin, tandis que d’autres ne le sont pas assez. Un compostage minutieux génère des températures élevées pendant de longues périodes, qui tuent en fait tous les agents pathogènes présents dans le matériau.

Les débris végétaux infectés qui n’ont pas subi ce processus réintroduiront des maladies potentielles dans votre jardin. Si vous n’êtes pas sûr de l’état de votre tas de compost, vous devez éviter d’utiliser les résidus de jardin afin d’éviter d’inclure des débris potentiellement infectés dans votre tas.

N’Bioo à fait tout ce travail pour vous avec son lombrithé n’bioo Liquide.

Gardez un oeil sur vos insectes

 

Les dégâts causés aux plantes par les insectes sont bien plus que cosmétiques. Les virus et les bactéries ne peuvent souvent pénétrer dans une plante que par une sorte d’ouverture, et les dégâts causés par les insectes le permettent. Certains insectes servent en fait à transporter des virus, les transmettant d’une plante à l’autre. Les pucerons sont l’un des porteurs les plus courants. La jaunisse de l’aster est une maladie véhiculée par les cicadelles et qui touche un grand nombre de plantes hôtes. Les attaques d’insectes sont un autre moyen de stresser une plante, la rendant moins apte à se défendre contre la maladie.

Nettoyer à l’automne

 

Il est toujours préférable de nettoyer le jardin à l’automne, même si vous vivez dans un climat modéré. C’est non seulement un moyen de dissuasion efficace contre les maladies, mais aussi un bon moyen de lutter contre les maladies déjà présentes dans votre jardin.

Les maladies peuvent passer l’hiver sur les feuilles mortes et les débris et attaquer les nouvelles feuilles lorsqu’elles émergent au printemps. La tache de la feuille d’iris, la maladie de la feuille d’hémérocalle et la tache noire sur les roses sont des exemples de maladies qui peuvent être considérablement réduites si les feuilles mortes sont éliminées chaque automne.

Variétés résistantes aux maladies des plantes

 

Les plantes résistantes aux maladies sont celles qui peuvent tomber malades à cause d’un problème particulier, mais qui combattent la maladie au lieu d’y succomber. Par exemple, certaines tomates sont résistantes aux champignons Verticillium et Fusarium et aux nématodes.

Les employés des pépinières et les jardiniers peuvent vous aider à identifier les variétés les meilleures ou les plus résistantes pour de nombreuses plantes. Les livres de référence et les catalogues peuvent également répertorier les plantes et les variétés résistantes à des maladies particulières.

Taillez les membres endommagés au bon moment

 

Il est préférable de tailler les arbres et les arbustes à la fin de l’hiver plutôt que d’attendre le printemps. Les branches blessées peuvent s’infecter au cours de l’hiver, ce qui permet à la maladie de s’établir lorsque la plante est endormie. L’élagage en fin d’hiver empêche la maladie de se propager aux nouvelles pousses. Bien que les tempêtes de fin d’hiver puissent causer de nouveaux dégâts, il est toujours préférable de tailler une branche cassée que de l’ignorer jusqu’au printemps.

Utilisez toujours des outils tranchants pour faire des coupes propres qui guérissent rapidement, et veillez à tailler dans des tissus sains et vivants.

Choisissez et placez les plantes de manière appropriée

 

Si vous placez une plante qui aime l’ombre, comme une azalée, en plein soleil, elle poussera mal et sera facilement attaquée par les maladies et les insectes

Le succès du jardinage repose sur l’utilisation de plantes adaptées à votre zone et à votre site. Si vous placez une plante qui aime l’ombre, comme une azalée, en plein soleil, elle poussera mal et sera facilement attaquée par les maladies et les insectes.

Les plantes ont des défenses similaires à celles du système immunitaire humain, qui entrent en action lorsque les plantes sont attaquées par un insecte ou une maladie. Si les plantes sont soumises à un stress, elles ne peuvent pas réagir avec toute leur force pour lutter contre les maladies ou s’en remettre. Les plantes stressées sont donc plus susceptibles de succomber à ces offenses.

Récapitulatif

 

Avoir des plantes vertes en pleine forme n’est pas une mince affaire. Plusieurs facteurs favorisants les maladies peuvent être atténués. Protéger ses plantes vertes, c’est agir directement sur le triangle de la maladie. Pour résumer, les conseils suivants se doivent d’être appliqués pour limiter le risque de maladie et garder vos plantes d’intérieur en bonne santé.

• Examiner soigneusement les plantes avant de les acheter pour déceler de potentielles infections ou contaminations.

• Prendre soin de nourrir ses plantes avec des matières entièrement saines

• Garder un oeil sur la faune, et notamment les insectes

• Nettoyer à la bonne période

• Choisir des variétés résistantes aux maladies les plus fréquentes de votre environnement floral

• Tailler les membres endommagés au bon moment

• Placer les plantes de manière appropriée et en adéquation avec leur contexte de prédilection

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique